Nominations

Nominations

Reconnaissance

Reconnaissance

Nominations

Prix d’encouragement artistique de Morges 2019

Depuis 2017, la Ville de Morges remet chaque année, un Prix d’encouragement artistique. Cette récompense a pour vocation de soutenir l’émergence de talents artistiques et d’activités culturelles et de promouvoir la création artistique. Cette récompense est destinée à un-e jeune artiste, un jeune collectif d’artistes ou une association culturelle récemment créée, pour sa qualité professionnelle, son potentiel et son rayonnement.

Tale of Fantasy a eu l’immense honneur d’obtenir le Prix d’encouragement artistique de l’année 2019 avec des félicitations quant à l’originalité de son groupe, ses pratiques artistiques multiples et son impact sur la valorisation de l’Epic Music en Suisse.

Nomination au Prix Jeunesse 2018

Afin de récompenser les jeunes Lausannois.e.s exemplaires, le Conseil des Jeunes de Lausanne organise chaque année un Prix Jeunesse. Ce Prix encourage et aide les jeunes âgés de 13 à 25 ans à développer leur talent ou projet. Il a pour ambition de récompenser les jeunes qui transmettent directement ou indirectement une image positive de la jeunesse.

C’est avec un immense plaisir que Tale of Fantasy a eu la chance de faire parti des quatre nominés pour le prix de la culture.

On parle de nous !

On parle de nous !

2019

« L’originalité est le point fort de la candidature de Tale of Fantasy pour le Prix d’encouragement artistique, justifie la Ville. Fondée en 2017 par une jeune équipe coordonnée par Alexandre Pican, l’association pratique et valorise l’Epic Music avec une chorale et – prochainement – un orchestre. » […]

«Florian Sägesser, La Côte (30.09.19)»

«Un succès mérite pour l’ensemble et son responsable, Alexandre Pican, à l’origine de cette fantastique aventure.» […]

«Marine Dupasquier, Journal de Morges (11.10.19)»

 

« A entendre leurs voix s’harmoniser lors d’une répétition, on ne peut que lui donner raison. Les frissons sont quasi immédiats et l’équilibre avec les instruments est tel que les yeux ne tardent pas à se faire humides. » […]

«Salammbô Marie, Le Temps (13.05.19)»

« La détermination et l’enthousiasme des jeunes gens sont fortement palpables et semblent porter leurs fruits. » […]

«Sophie Erbrich, La Côte (06.09.19)»

«… l’Epic Music est un style musical qui ne manquera pas de vous faire voyager dans des contrées magiques portées par la voix humaine, tout en vous inspirant nostalgie, gloire et héroïsme… Frissons garantis! Experts ou novices dans ce domaine, de belles émotions vous attendent…» […]

«Marc Attalah, Numerik Games (30.06.19)» 

 

« Première industrie culturelle mondiale, le jeu vidéo enthousiasme par sa dimension sonore et musicale. Pour certains, cet engouement va jusqu’à interpréter eux-mêmes ces compositions… » […]

«Magnétique, RTS (02.05.19)»

«Final Fantasy, The Elder Scrolls, World of Warcraft,… ce n’est pas moins de 150 chanteurs accompagnés par un orchestre symphonique qui interpréteront ces mélodies que vous reconnaîtrez certainement.» […]

«Jérémy Mas, JVMag (30.04.19)» 

 

 

2018

« Pour juste vous laisser vous emmener à leurs côtés dans les plus belles des contrées, frémir, rugir, vous laisser bercer, léviter et certainement pleurer… une heure ou deux remplies de bons moments, avec que du fan-service qui fait la vie ! » […]

«Didier Matthey-Doret, Jeuxvideo.ch (10.02.18)»

« Enfant, Alexandre Pican rêvait déjà de faire connaître l’Epic Music, ce mélange de musique de film, musique classique et de musique de jeu vidéo. Il s’est dit « si on veut que quelque chose se réalise, au lieu d’attendre que ce soit servi sur un plateau, il faut se lancer soi-même. » Et voilà que, quelques années plus tard, il lance sa première chorale d’Epic Music avec un groupe d’amis : Tale of Fantasy » […]

«CVAJ, Jaiunprojet.ch (Rapport d’activité 2018)»

«Tale Of Fantasy est essentiellement formé d’amateurs qui n’ont pas froid aux yeux et qui ne diraient pas « non » à une pratique semi-professionnelle, toujours en privilégiant l’amusement et la passion avant tout.» […]

«Dai Bossailler, Chic-choc (13.04.18)»